samedi 16 avril 2011

Heureuse formule

Je n'ai pas renoncé à faire de ce blogue le fer de lance de ma théorie sur "l'écologie heureuse", que je défends ardemment au quotidien.
Pour lancer le concept, je reprendrai à mon compte la très belle formule proposée par un des responsables de l'immense mouvement "agenda 21" :

Nous gagnerons à faire les choses par désir et par plaisir. L'écologie quotidienne doit nous faire du bien avant tout.
Protéger la Planète, ce n'est pas un concept éloigné de l'homme. C'est le contraire. Il faut intégrer le fait que protéger la Planète, c'est se protéger soi-même, c'est se faire du bien à soi-même. L'important, c'est d'améliorer sa santé, son bien-être et par voie de conséquence son rapport à autrui et le bien-être des autres.
Ces idées sont à la base de l'écologie heureuse, car "un humain qui se fait plaisir est toujours beau", dixit quasiment un slogan intelligent pour un produit dont j'ai oublié le nom.

Voilà, c'est un point de départ.

5 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, très heureuse formule. L'écologie doit absolument sortir du dolorisme et du millénarisme, sans cela, peu de gens pourront adhérer. On dit toujours que la peur est mauvaise conseillère…
    En outre, passer d'une écologie négative (non à… tout !) à une écologie positive (oui à…) est indispensable. À mon avis, on ne peut bâtir un projet (politique ou autre, d'ailleurs) uniquement sur des "non" et des peurs…

    RépondreSupprimer
  3. Cher Jean-Luc, nous sommes parfaitement d'accord là-dessus et nous le savons bien :))
    Ceci dit, une même contrainte ou une même action peut être vécue de différentes manières par différentes personnes : positivement pour les uns, négativement pour les autres. La politique et les écologistes purs et durs ne sont pas toujours en cause. C'est souvent notre perception des choses qui guide notre manière de les supporter.

    RépondreSupprimer
  4. Seb je ne connaissais pas ton autre blog, mais il me rejoins à 100%
    savais-tu que je faisais mon propre compost, religieusement et avec amour en plus lol
    Je dois cesser l,hiver, à cause de notre saison trop rigoureuse et la difficulté de se rendre au composteur, mais sinon ici tout le monde connait les règles ! Et gare à celui qui jetera sa plelure aux poubelles grrr

    et je recycle et je redonne et je récupère, pour moi c,est la normalité.

    Et comme tu dis, je le fais dans la joie :)

    RépondreSupprimer
  5. Je suis ravi de ton message, Elénore :))
    La seule différence entre nous est qu'ici nous pouvons toujours accéder au composteur l'hiver.
    Toujours dans la joie !
    s.

    RépondreSupprimer

Il est interdit de sortir de cette page sans commenter, sauf si vous décidez le contraire...