lundi 7 mai 2012

Solution pour une démocratie comique et néanmoins cohérente

Finalement, les expériences menées au sujet du multivote ou du vote par évaluation individuelle me donnent en partie raison : mon petit bai-roux arriverait deuxième, ma petite jolie aurait beaucoup plus de voix, mon gros poutou grimperait un peu... et la fille de son père perdrait au moins une place sinon deux au classement général.

Avec ma jolie,
qui mérite bien quelques voix par sympathie



Bien que me rassérénant un peu, ce constat démontre que l'on ne vote point toujours pour les gens qu'on aime mais pour ceux qui ont, selon nous, une chance de gagner.
Et ainsi je me rappelle mes jeunes années durant lesquelles j'admirais Bjorn Borg, l'équipe de football de Saint-Etienne, le club rugbystique de Béziers, Alain Prost ou le CSP Limoges-Basket, que des entités sportives qui gagnaient tout le temps.
J'ai beaucoup changé.

24 commentaires:

  1. Réponses
    1. J'espère que quand tu voteras tu auras comme moi un peu d'hésitation et de désir de vote multiple ;-)
      s.

      Supprimer
  2. Tu as aimé les vainqueurs... avec leur côté infirmière consolatrice beaucoup de femmes sont spécialistes des loosers!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai beaucoup changé, maintenant j'aime tout le monde ;-)) et surtout ceux qui ne trichent pas (en sport comme pour tout le reste).

      Supprimer
  3. Si Flo ne vote pas encore, moi je vote depuis ma majorité d'alors soit 21 ans, cela fait donc 45 printemps que je vote. Deux attitudes possibles: par intérêt de classe ou par conviction. Même sui mes intérêts vont à l'encontre de mes convictions, je vote en fonction de mes convictions depuis toujours. Je sais que je suis dans ceux qui vont trinquer, mais après tout l'argent doit bien servir à qulque chose, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait exact : L'argent est un véhicule, pas une fin.
      En ce qui me concerne, j'ai des opinions non classifiantes. Je rêve de partis ouverts, de fraternité interclasse, de consensus pas mous...

      Supprimer
  4. Tout n'est pas terminé, il reste encore les législatives, où les sensibilités diverses devraient pouvoir s'exprimer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais je ne pourrai toujours pas multivoter ;-))

      Supprimer
  5. J'aime beaucoup ce sujet plein d'humour, mais pas que ..! Sur que cette fois on n'a pas voté forcément voté, ni par conviction, ni par affinité...juste un devoir en espérant mieux ou moins pire..!
    Merci pour ton gentil passage, là au moins, je tiens mes promesses dans ma cuisine et dans le partage.
    Bises Vosgiennes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi... deux mois après !
      Pour la cuisine, je te fais confiance. Il n'y a qu'à admirer ton blogue pour s'en convaincre ;-)

      Supprimer
  6. Bonjour Seb, et merci encore pour tes visites!
    Aujourd'hui les jeux sont faits... alors je te souhaite un agréable dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les jeux sont faits et les joueurs ne s'amusent plus...
      Bonne fin de juillet à toi !

      Supprimer
  7. Il y avait bien du temps de Pierre Dac et Francis Blanche le "parti d'en rire", mais depuis leur départ au pays du rire permanent, la vie politique est bien triste. Ah du temps de mon bon maitre Alfonse Allais on savait rire au moins. N'avait-il pas présenté aux élections municipales de Paris le capitaine Cap ? avec comme programme : "Paris port de mer"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien d'accord avec vous. Je trouve que le monde institutionnel dans son ensemble manque cruellement d'humour. C'est la faut au règlement, lequel précise bien qu'on ne plaisante pas avec le règlement...

      Supprimer
  8. Je vous donne toutes les voies, voix,vois que vous voulez : voie royale sans hausser la voie. Cela m'arrange car je suis fâchée avec l'orthographe des vois, voix, voies, et j'en vois de toutes les couleurs... Bien sûr, avec mon expo de colliers !
    Un petit coucou de Lausanne en Suisse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou beatrice ! Merci pour toutes les voix/voies, bonnes à prendre même après les échéances officielles ;-)

      Supprimer
  9. Eh bien voilà la vulgarité ne paye plus. Quand je parle de vulgarité c'est celle aussi des sentiments. Vouloir, pour être élu, aller chercher ce qui est de pire dans l'être humain, ne paye plus. Ceux qui s'y adonnent, les Français les ont rejeté, soit directement soit indirectement par abstention et c'est bien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimerais tellement que vous dissiez vrai...

      Supprimer
  10. Coucou Seb, comment vas-tu ?
    Bien j'espere !
    Toujours en train d'ecrire ?;0))

    Bisous de Flo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Flo. Ayant répondu sur l'autre blogue, je me contenterais de t'envoyer deux bises via celui-ci :-)

      Supprimer
  11. Quel beau billet. Oui, moi aussi, là-dessus, j'ai changé... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même cinq mois après, j'apprécie un tel commentaire :-)
      C'est toujours beau d'aller se promener sur ton blogue à toi. Je ne le conseillerais pas à n'importe qui, mais moi chuis fan...

      Supprimer
  12. Avoue que tu rêves d'être le Maitre du Monde, quitte à te faire englumer par le pouvoir caché!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne m'en suis jamais caché, manouche ! Mais mes ambitions en tant que MdeM sont modestes... comme Richnard ;-)
      Au fait, j'ai découvert ta critique en ligne fort tard. Je ne sais pas si tu as vu le déferlement de commentaires à la suite :-)
      Merci du fond du coeur,
      s.

      Supprimer

Il est interdit de sortir de cette page sans commenter, sauf si vous décidez le contraire...